La Fondation « Takreem » attribue le prix de la femme arabe pionnière dans sa 10ème édition, à Mme Essma Ben Hamida, co-fondatrice de Enda inter-arabe

0 Comments 114 view(s)

Cette distinction couronne le parcours personnel et professionnel de Madame Essma Ben Hamida, co-fondatrice de Enda inter-arabe en sa qualité d’entrepreneure pionnière dans le domaine de la microfinance comme levier contre l’exclusion et la pauvreté. Cette réussite est aussi le fruit de l’engagement et de l’appui de son mari Michael Cracknell co-fondateur d’enda inter-arabe et d’ Enda Tamweel, comme elle l’affirme.

Mme Ben Hamida considère ce prix comme étant un facteur précieux de motivation et d’encouragement aux 2000 employés-es de Enda à qui elle adresse sa reconnaissance et ses remerciements, les invitant à plus d’effort, et à faire preuve de plus de créativité et d’innovation pour contribuer à instaurer à travers la microfinance et l’accompagnement un nouveau modèle économique plus juste et plus équitable bénéficiant surtout aux femmes et aux jeunes sans emploi.

La Fondation “Takreem” considère que ce prix revient à Essma Ben Hamida, en reconnaissance au parcours d’une femme arabe militante pour les droits socio-économiques des populations marginalisées, et surtout ceux des jeunes et des femmes pour que ces dernières puissent jouir de leurs droits socio-économique. C’est l’héritage qu’elle souhaite léguer aux générations futures.